Trouble de l'éjaculation

Trouble de l'éjaculation

Ejaculation : comment ça marche ?

L’éjaculation ou l’émission de sperme par le pénis passe par un réflexe médullaire. Quand le niveau de stimulation est suffisant, il se produit une cascade automatique bien réglée de décharges que l’on peut diviser en deux phases : l’émission et l’orgasme. D’abord, les muscles lisses de l’épididyme, du canal déférent, des conduits éjaculateurs, de la prostate, des vésicules séminales se contractent par suite de la stimulation sympathique déversant les spermatozoïdes et les sécrétions glandulaires dans l’urètre, c’est l’émission. Puis, une série de contractions rapides du muscle lisse de l’urètre ainsi que des muscles squelettiques à la base du pénis expulsent un volume moyen  de 3ml de sperme contenant 300 millions de spermatozoïdes. Au cours de l’éjaculation, le sphincter à la base de la vessie se ferme, de telle sorte que les spermatozoïdes ne peuvent pas pénétrer dans la vessie ni l’urine en être excrétée.

L’érection nécessite l’inhibition des nerfs sympathiques des petites artères du pénis, alors que l’éjaculation nécessite la stimulation des nerfs sympathiques des muscles lisses.

 

Éjaculation précoce. Si, de manière systématique et incontrôlée, vous éjaculez à la moindre excitation, souvent même avant d'avoir pénétré votre partenaire (ce phénomène peut aussi être présent à la masturbation), si vous vous sentez incapable de retarder l’éjaculation et si celle-ci survient systématiquement ou presque 1 min ou moins après la pénétration, vous souffrez d’éjaculation précoce. Ce trouble sexuel toucherait environ le tiers des hommes, ce qui en fait le trouble sexuel le plus fréquent.
Anéjaculation. A l’inverse, vous souffrez d’anéjaculation si vous avez rarement d’orgasme. Que votre sexe reste érectile ou qu’il perde son érection durant le coït, dans les 2 cas l’orgasme n’a pas lieu, ce qui provoque en vous un état d’irritabilité et d’excitabilité permanente. On parlera d’éjaculation retardée, si vous éprouvez simplement une difficulté à éjaculer ou si l’éjaculation n’a lieu qu’après un coït très brutal.
Ce trouble sexuel est à différencier de l’éjaculation rétrograde, dans laquelle l’homme a ce que l’on appelle un orgasme sec, c’est à dire sans éjaculation (le sperme remonte dans la vessie au lieu de descendre dans le canal urinaire).

Posté sur 04/08/2014 Home, Libido masculine 0 1984

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Préc.
Suiv.