Testostérone biodisponible

Testostérone biodisponible

Testostérone totale / testostérone bio-disponible : quelle différence ?

La testostérone constitue un stock relativement stable mais indisponible tant qu’elle est fixée à une protéine de transport sanguine, la SHBG (Sex Hormone Binding Globulin). Ceci conduit à distinguer deux formes de testostérone :

  • la première (plus de 98 % du total) n’est en fait qu’une testostérone inactive, du fait de la SHBG. Elle circule dans votre sang sans pouvoir se fixer sur les récepteurs cellulaires qui lui permettraient d’agir ;

  • la seconde, sans SHBG, est dite testostérone libre ou active : elle représente à peine 2 % de votre testostérone circulant dans le sang et ce n’est que cette fraction de testostérone qui agit effectivement sur les différents récepteurs cellulaires de la testostérone (cerveau, muscles, organes génitaux...).

Chez l’homme, après 45 ans, la SHBG augmente de façon très prononcée (40 % en moyenne), ce qui coïncide avec une diminution de la libido. Les femmes de 40 ans ont quant à elles un taux de testostérone bio-disponible équivalent à la moitié de ce qu’il était à l’âge de 20 ans.

Plusieurs études montrent que la baisse de l'intérêt sexuel avec l'âge n'est pas tant due à une diminution de la production de testostérone, qu'à une fixation accrue de la SHBG qui inactive la testostérone. La SHBG la retient dans le réservoir sanguin et l’empêche d’entrer dans les cellules pour produire ses effets bénéfiques.

Cela explique par exemple pourquoi traiter certains hommes plus âgés avec de la testostérone n’a pas d'effets bénéfiques à long terme. Administrée oralement, elle s’attache à la SHBG et n'est donc pas disponible pour les récepteurs cellulaires. Du coup, on utilise des doses massives de testostérone synthétique pour avoir une chance d'avoir un effet. Or si le taux de testostérone sanguin augmente anormalement, la sécrétion naturelle de testostérone par les testicules s’arrête totalement (la testostérone contrôle en effet sa propre production par rétrocontrôle sur l’hypophyse), et au bout d’un certain temps on observe des effets tout à fait opposés au but recherché. L'alimentation en testostérone synthétique a des conséquences désastreuses sur la santé : rétrécissement du pénis et des testicules, stérilité, etc.

Valeurs normales normale de la testosterone totale

La testostérone plasmatique totale varie en fonction du sexe et de l’âge.

 Valeurs de référence pour les hommes:

  1. avant 10 ans : inférieur à 0,70 nmol/l (inférieure à 0,20 ng/l)

  2. entre 10 et 20 ans : comprise entre 1,70 et 28,50 nmol/l (de 0,50 à 5,00 ng/l)

  3. entre 20 et 45 ans : comprise en 10 et 30 nmol/l (de 3 à 8,5 ng/l)

  4. entre 40 et 60 ans : comprise entre 7 et 28 nmol/l (2 à 8 ng/l)

  5. entre 60 et 75 ans : comprise entre 3,5 et 17,5 nmol/l (de 1 à 5 ng/l)

  6. après 75 ans : comprise entre 0,4 et 9 nmol/l (de 0,15 / 2,5 ng/l)

 Valeurs de référence pour les femmes:

  1. avant 10 ans : inférieur à 0,50 nmol/l (inférieure à 0,15 ng/l)

  2. entre 10 et 20 ans : comprise entre 0,50 et 3,10 nmol/l (de 0,15 à 0,90 ng/l)

  3. entre 20 et 45 ans : comprise en 0,5 et 3,10 nmol/l (de 0,15 à 0,90 ng/l)

  4. entre 40 et 60 ans : comprise entre 0,5 et 2,8 nmol/l (0,15 à 0,8 ng/l)

  5. entre 60 et 75 ans : comprise entre 0,3 et 1,75 nmol/l (de 0,1 à 0,5 ng/l)

On peut aussi doser la testostérone sous sa forme libre et ce afin de compléter le diagnostic. Le dosage de la testostérone libre ou de la testostérone biodisponible est un appoint diagnostique qui fait appel à des méthodes directes qui sont lourdes et relèvent de laboratoires spécialisés, ou à des méthodes indirectes basées sur des équations validées.

Le dosage de la Testostérone libre ou de la SHBG donne un meilleur reflet de l’activité biologique de cette hormone :

  • un taux de testostérone libre est insuffisant s'il est inférieur à 120 ng/l chez l'homme (normale comprise entre 85 et 193 ng/l, ou 243 à 694 pmol/l) et 4 ng/l chez la femme ;

  • un taux de SHBG est excessif s'il excède 45 nmol/l chez l'homme et 75 nmol/l chez la femme.

Copyright © 2014

Posté sur 29/11/2014 Home, Testostérone 0 2154

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Préc.
Suiv.