Hormones et préjugés

Hormones et préjugés

Participez à l’émancipation féminine : maintenant les femmes aussi ont droit à leur testostérone !

Débarrassez vous des préjugés : la testostérone n’est pas plus l’hormone des « mâles » que celle de votre féminité… voilà ce qu’a mis au jour la recherche moderne.

Dans l’imaginaire collectif, la testostérone est souvent associée à la survenue de comportements typiquement masculins, égoïstes, agressifs voire antisociaux.

Pourtant la testostérone sublime la femme féconde : lors de la semaine de vénus (ovulation), la femme sécrète de la testostérone en plus grande quantité, ce qui la rend plus encline à avoir des relations sexuelles. Plus sûre d’elle-même, elle déhanche plus en marchant, et tient la partie supérieure de son corps dans une position moins défensive. Elle a également tendance à dévoiler plus de peau…

De nombreux chercheurs ont vérifié l’ampleur des préjugés concernant la testostérone, dite « hormone masculine » à tort puisque les femmes en produisent aussi.

Alors quel est le véritable rôle de cette hormone ?

Voici 4 préjugés démentis par la science :

Préjugé N°1 : les hommes ont plus de besoins sexuels que les femmes car ils ont plus de testostérone. FAUX : l’homme fabrique effectivement plus de testostérone que la femme mais cela n’a aucune incidence sur l’intensité du désir car le corps féminin est beaucoup plus sensible à la testostérone que celui des hommes. Même avec un taux de testostérone inférieur, vous pouvez éprouver un désir tout aussi puissant que l’homme puisque vous réagissez plus à la testostérone que lui !

Préjugé N°2 : la testostérone est l’hormone de l’agressivité masculine. FAUX : selon le chercheur suisse Christoph Oiznniger de l’université de Zurich, l’injection de l’hormone sexuelle « mâle »,la testostérone, rend les femmes plus subtiles, plus tendres, plus aimantes, plus tolérantes envers les autres et plus féminines…

Préjugé N°3 : la testostérone rend égoïste. FAUX : un autre chercheur, C.Eisenegger, a observé qu’en donnant un placebo aux femmes en leur faisant croire qu’il s’agissait de testostérone, celles-ci développaient des comportements égoïstes conformes à l’opinion populaire. Mais lorsqu’il donnait véritablement de la testostérone aux femmes, elles se révélaient plus altruistes que les autres !

Préjugé N° 4 : la testostérone est l’hormone des délinquants. FAUX : la testostérone accroît l’assurance, ce qui favorise l’honnêteté ainsi que le comportement pro social. Une étude publiée en 2009 dans la prestigieuse revue Nature, conclut que l’hormone testostérone augmente la confiance et la bienveillance à l’égard d’autrui et est de ce fait liée à une meilleure coopération. Il apparaît que la testostérone induit, chez celles qui en ont pris, un comportement "courtois et équitable". L'hormone « mâle » serait-elle en fait celle de la gentillesse naturelle et du sens de l'équité ?

Pour comprendre ces résultats qui contredisent les croyances populaires, les chercheurs expliquent que l'hormone sexuelle testostérone augmente la fierté et donc la propension à développer une image positive de soi. Lorsque l’on a confiance en soi, on a tout simplement moins besoin de mentir et de tricher puisque l’on ressent moins de frustration et de colère.

Tirez profit de ces expériences riches d’enseignement sur votre féminité et osez Osmosis© pour vous sublimer !

Composé de Tongkat Ali pour activer votre testostérone, Osmosis© peut vous aider à vous épanouir, à vous sentir bien dans votre peau, sûre de votre pouvoir de séduction…

Copyright © 2014



Posté sur 05/08/2014 Home, Libido féminine 0 1264

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Préc.
Suiv.