Troubles du désir

Troubles du désir

L'orgasme au masculin

Les contractions musculaires rythmiques qui se produisent au cours de l’éjaculation sont associées à une sensation de plaisir intense et à plusieurs changements physiologiques. Tout ce phénomène porte le nom d’orgasme. Des contractions des muscles squelettiques secouent tout le corps. Il y a une accélération importante de la fréquence cardiaque et une élévation marquée de la pression sanguine. L’apparition rapide d’une relaxation musculaire et psychologique suit ces manifestations. Après l’éjaculation, il y a une période latente au cours de laquelle une seconde érection n’est pas possible. La période latente varie beaucoup, allant de quelques minutes à quelques heures.

 

Les troubles du désir

L’anaphrodisie (troubles du désir) est une baisse ou une absence de libido, un déclin notoire du désir. Cela est généralement le cas dans une phase dépressive, mais si vous êtes dans cette situation il se peut que ne vous ne ressentiez pas celle-ci comme maladive ou problématique, surtout si vous êtes trop occupé pour prendre soin de vous, du fait par exemple de vos responsabilités professionnelles, ou plus généralement de votre hyperactivité. Il n'est même pas à exclure qu'une telle hyperactivité soit justement due à une baisse de votre libido.

 

Mais vivre sans désir entame l'équilibre d'un homme, qui, contrairement à celui de la femme, suppose les notions de "puissance", de "volonté" et de "précellence sexuelle". Autrefois exclusivement associée aux femmes, la panne du désir sexuel touche en réalité tout autant les hommes. En fait, un véritable trouble du désir est diagnostiqué lorsque votre baisse de libido survient sans raison apparente et persiste dans la durée. Bien évidemment, les facteurs impliqués dans la dysfonction érectile peuvent aussi altérer le goût pour l'activité sexuelle.

Posté sur 03/08/2014 Home, Libido masculine 0 1704

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un commentaire.
Préc.
Suiv.